Siège : 36 rue Paul Cezanne
68200 Mulhouse
Courrier : 31 rue Jean Mieg
68100 Mulhouse
Tel : 00 33 (0)3 89 45 35 19
Fax : 00 33 (0)3 89 56 39 65
Email : france@afriquefuture.org
Siège : Katholisches Pfarramt, Uferstr.3
77694 Kehl-Kork
Courrier : Theresia Lochow Nachtigallenstr.6
77731 Willstätt
Tel : 00 49 (0)78 52 979 07
Email : deutschland@afriquefuture.org
Siège : BP 7053 - Yaoundé
Tel : 00  237 9 984 2074 ou
Tel : 00  237 9 998 9750
Email : cameroun@afriquefuture.org
Siège : 674 chemin des Hurons Est , ST-MATHIAS-SUR-RICHELIEU, Québec-J3L 6A1
Tel : 001 450 447 1050
Email : canada@afriquefuture.org

Le mot du fondateur

AIDER L’AFRIQUE, CELA EN VAUT-IL LA PEINE ?


 

Le mot du fondateur Homme « de terrain » par mes origines et par mes expériences, je réponds « OUI ! ».

Camerounais issu d’une famille très pauvre, fondateur d’une association humanitaire (AFRIQUE FUTURE) qui œuvre efficacement, ma vie est ponctuée de questionnements.

Qu’est la pauvreté dans le tiers monde, qu’est une action de développement réussie ?

Loin des analyses d’ordre stratégique ou économique, je considère l’homme et le mot « peur » me vient à l’esprit : La peur de l’Africain et celle de l’Occidental se rejoignent dans un grand manque de confiance.

L’Africain ne croit pas en lui-même et hésite fort à croire en son semblable, l’Occidental ne croit plus au désir de l’Africain de s’engager dans la prise en charge de son existence.

Le passé douloureux lointain ou récent et les pratiques occultes pèsent sur l’Africain, la corruption et les guerres tribales viennent justifier le pessimisme de l’Occidental. L’ensemble aboutit à une sorte de paralysie dont des millions d’hommes et de femmes souffrent injustement.

A travers les découvertes que l’amitié a permises entre quelques-uns dont le cercle s’est élargi progressivement, des hommes et des femmes ont osé penser différemment et entendre les supplications que m’adressaient mes contemporains démunis du Cameroun alors que j’étais étudiant universitaire à Strasbourg.

Le mot du fondateur

Ils ont compris et partagé mon émotion, ils m’ont rejoint dans mon désir d’aider ceux dont je connais la misère. Nous nous sommes lancés dans l’aventure avec enthousiasme : AFRIQUE FUTURE « aime, guide, construit » depuis vingt deux ans.

A travers leur implication dans les projets, les villageoises et les villageois qui ont demandé à juste titre ponts, pistes et dispensaires ont redécouvert leurs capacités d’opérer des changements et d’envisager leur avenir.

Des enfants qui étaient voués à l’analphabétisme du fait de l’isolement de leur village au cœur de la forêt ou du fait, trop habituel, de la pauvreté de leur famille, sont scolarisés et s’ouvrent au monde.

Le mot du fondateur Aujourd’hui, je suis persuadé que la réussite d’une action de développement dépend prioritairement des relations humaines qui la fondent et qui s’y tissent.

J’expérimente que l’emploi judicieux et honnête des fonds permet que des réalisations soient esthétiques et de qualité, à la satisfaction réciproque des bailleurs de fonds et des bénéficiaires.

Je me réjouis profondément de la vie qui renaît dans des villages qui étaient en voie d’extinction et du dynamisme qui germe maintenant dans l’esprit de jeunes gens que la désespérance conduisait à l’exode rural avant le rêve d’émigrer.

La fécondité d’AFRIQUE FUTURE me rend heureux mais les demandes d’aides qui continuent d’affluer me rappellent le vaste chantier qu’il reste à entreprendre. Je persiste dans l’optimiste et je crois à la contagion « positive » !

Pour et avec ceux, les plus nombreux, qui se battent pour vivre, quelquefois pour seulement survivre, je suis, nous sommes, décidés à continuer semailles et moissons.

Les rencontres et le partage rendent joyeux. Rejoignez-nous !